Accueillir des moineaux dans son jardin - Le Pavé

Accueillir des moineaux dans son jardin

Accueillir les moineaux dans son jardin: un bonheur !

Depuis quelques années les moineaux sont revenus chez nous. Leurs piaillements remettent de la vie au jardin, après plusieurs années de disparition.

Les moineaux sont comme de nombreuses espèces (même dites communes) menacés et en forte régression. Dans nos campagnes, on les aperçoit encore parfois autour des silos de maïs broyé, une nourriture mal adaptée à leurs besoins, mais qui leur permet de survivre aux hivers, faute de trouver naturellement des graines sauvages.

Chez nous, ils sont revenus grâce à plusieurs facteurs :

– Un nourrissage hivernal régulier entre la mi-novembre et la fin mars

– La pose de nichoirs adaptés non loin du point de nourrissage

– La présence de haies denses et partiellement persistantes à proximité

La nourriture d’hiver adaptée aux moineaux sera de préférence constituée de petites graines indigènes en mélange et de céréales (mélanges passereaux indigènes, sans maïs). Les moineaux ne dédaignent pas les boules de graisse ou d’autres mélanges, mais ils ne sont pas recommandés pour leur santé. 

Au printemps, les moineaux chercheront les insectes dont les oisillons ont besoin pour leur développement. Ils trouveront également à se nourrir de bourgeons, fruits, baies et graines sauvages.

Il existe plusieurs types de nichoirs pour accueillir les nids de moineaux. Nous avons opté pour les décoratifs pots de terre cuite individuels, mais il existe de véritables HLM pour moineaux qui fonctionnent tout aussi bien. Préférez les nichoirs en béton de bois, solides et bien plus durables que les nichoirs en bois.

Comme pour tout nichoir, il est important de les nettoyer chaque fin d’hiver pour les débarrasser des parasites. On vide le nid de l’année précédente, et l’on peut passer la flamme d’un chalumeau à gaz pour désinfecter le nichoir. Vous noterez au passage tout ce qui plaît aux moineaux pour garnir leur logis : paille, plumes, herbes, mousse, crins et poils.

Le nourrissage se fera de préférence à proximité d’une haie dense, pour permettre aux moineaux de se réfugier rapidement; car l’épervier remarquera très vite la présence d’une bande de moineaux appétissants groupés chaque jour à un point précis du jardin. Si l’on ne veille pas à la sécurité du lieu, le nourrissage aura un effet inverse à celui recherché : les moineaux attirés par la nourriture seront décimés.

On veillera aussi à nettoyer régulièrement la surface du point de nourrissage pour éviter que des virus et autres maladies s’y accumulent.

Vous trouverez plus d’informations très utiles, notamment sur les différences entre moineau domestique et moineau friquet sur :

Moineaux

Depuis quelques années il existe aussi des groupes « moineaux » très actifs pour leur protection :

Alors, au boulot, il est grand temps d’installer les nichoirs !
Vers le site d’Action Nature